Incontinence urinaire chez les personnes âgées : causes – MDM France

0

Les effets du vieillissement

Le vieillissement des personnes ont des conséquences que l’on connaît tous, du moins à l’extérieur : les rides, les cheveux blancs… Mais le vieillissement au également des conséquences non visible à l’œil nu sur notre corps.

Sans le savoir, le corps, en vieillissant, crée de plus en plus de récepteurs parasympathiques. Ces récepteurs sont ceux qui contrôlent la miction. Cette augmentation créé donc un déséquilibre du système et entraîne des contractions de la vessie involontaire.

Le cerveau, quant à lui, connaît une baisse de la qualité du contrôle inhibiteur : les contractions involontaires de la vessie connaissent une plus forte occurrence.

Le vieillissement implique également une perte des fibres collagènes du corps : c’est ce qui donne une certaine tonicité à la peau, d’où les rides. Mais cela a également une conséquence sur nos muscles, à l’interne. Les capacités mécaniques et le tonus des muscles diminuent !

Différentes formes d’incontinence urinaire chez la personne âgée

On observe chez les personnes âgées qui souffrent d’incontinence urinaire due au vieillissement, plusieurs types de troubles.

L’incontinence urinaire « transitoire » : elle peut être guérie. Elle est due à des accidents (ou incidents) que peuvent rencontrer les personnes âgées : thrombose veineuse, fracture du bassin, AVC, perte de repères due à une confusion mentale passagère, infection urinaire, cause médicamenteuse…

L’incontinence urinaire « chronique » : l’incontinence chronique peut être limitée, mais pas guérie, car elle est due à des troubles autres comme : la maladie de Parkinson, hémiplégie, démence, problème neurologique, déficience périnéale…

Il est alors important d’accompagner la personne âgée atteinte de ces troubles en lui indiquant un nouveau régime de vie. Ces troubles de la continence peuvent en effet être limité grâce à des traitements médicamenteux, mais aussi grâce à des opérations de rééducation, des règles d’hygiène de vie, ou parfois grâce à des interventions chirurgicales. Il faut cependant limiter l’intervention chirurgicale, qui peut être une source de fatigue extrême chez une personne très âgée !

D’autres articles à lire sur l’incontinence des personnes âgées